mercredi 13 août 2014

J’ai 120 ans !

Mais me voilà plus que centenaire !!



On ajoute la "summer kitchen" en 1930
La première maison en 1894
Je fus bâtie en 1894 en vue d'y abriter toute la famille de Luther William Coffin et plusieurs de ses générations. Vous pouvez dire que j'en ai vu passer des choses, des émotions en tout genre, des naissances, des décès, des amours, des chicanes, des complicités, des folleries, des veillées. On a dit de moi que j'étais une "Happy house". J'étais rassembleuse et chaleureuse. Les enfants et petits-enfants Coffin viennent encore me voir et demandent la permission d'entrer "voir la maison" ou encore d'aller sur la "grandpa's beach". Tout ce beau monde se rappelle encore aujourd'hui de leur temps passé en ma compagnie et ce, avec beaucoup d'émotion.
Les années 40
Les années 50

Voilà qu’en 2005, j’ai de nouveaux propriétaires, Laurent Juneau et Danielle Campeau qui ont décidé de me revamper. Tout un lifting! Nouvelle fondation, nouvelle disposition, agrandissement, isolation, nouvelles fenestration, aménagement intérieur, extérieur, rien n’est négligé pour gâter la belle vieille dame que je suis devenue. De plus, ils m'ont affublée d'un nouveau nom. Venir chez moi est venir dans Le Meilleur des 2 mondes.
Ils m’aiment! Quoi demander de plus à la vie. Et je revois de belles choses, des émotions en tout genre, des enfants et des petits-enfants qui arpentent les pièces et qui s’extasient devant ce que je pensais oublié.
Savez-vous? Moi aussi je crois que je les aime.

120 ans, ça se fête. Levez votre verre à ma santé ! et hop, un autre à leur santé !

Ma nouvelle vie




Une petite anecdote:

Laurent et Danielle ont passé les 24 dernières années de leur vie dans une ville des Bois-Francs, à la limite des Cantons de l'est, soit Kingsey Falls.

Une journée qu'une partie de la famille Coffin était réunie à la maison pour un petit 5 à 7 amical organisé par Laurent, une des filles, Myrna, lui demanda où était Danielle. Celui-ci leur a répondu: "elle est au travail à Kingsey Falls", en pensant tout bonnement: "même si je leur dis le nom de la ville, ils ne sauront pas où c'est". Mais à sa grande surprise, Myrna tapa sur l'épaule de son frère et lui dit: "ben voyons donc! maman vient de Kingsey Falls".

Vous parlez d'un hasard. Lorsqu'elle fut mise au courant, Danielle s'est alors empressée de faire des recherches auprès de la ville de Kingsey Falls, a réuni les informations sur leur famille et leur a fait parvenir afin qu'ils puissent inclure le tout dans leur généalogie.

Cette dame Marion Rose, descendant du lieutenant loyaliste britannique Rose, habitait autrefois Kingsey Falls avec sa famille. Son père travaillait au moulin à papier. C'est lui qui sculptait les pièces mécaniques en bois. Le dimanche, il faisait école à l'église anglicane. Sûrement que cela donna le goût des études à Marion car elle devint enseignante. Elle épousa un monsieur Taylor, travailleur du chemin de fer résidant à Richmond, mais celui décéda très jeune. Marion décida donc de partir et d'aller enseigner dans les colonies. Elle arriva à York, le nom ancien de Gaspé, et rencontra Luther Coffin qui était veuf avec 2 enfants. Ils se marièrent et eurent 2 autres enfants.

Laurent et Danielle se sont toujours dit que, lorsqu'ils sont passées devant la maison et qu'ils se sont arrêtés subitement, c'est que l'âme de Marion était sur la route à leur faire des signes de la main.

Aujourd'hui ils lui disent merci pour ce croche-pied.

1 commentaire:

  1. Wow ! En lisant ce récit écrit par ma blonde ( depuis 37 ans le mois d'août dernier ...), je suis très ému de cette belle histoire ! Venez donc en jaser sur place un de ces jours ! Laurent .

    RépondreSupprimer